• 38èmes Fêtes de la Saint-Martin Jour J-9

    Comme annoncé dans notre édition d'hier, les 38èmes fêtes de la Saint-Martin vont démarrer dans quelques jours. Ces fêtes ont été initiées on le sait par Max van der Linden, céramiste de renommée internationale.

    Qui était Max van der Linden?

    Max van der Linden dit "Miqui" naquit le 1er juin 1922 à Nodebais, village du Brabant Wallon où sa famille d'était établie depuis bien longtemps.

    Eduqué dans le milieu rural encore très traditionnel de l'avant-guerre, il entre en 1941 au Séminaire de Malines qu'il choisit de quitter en 1945 pour s'adonner à la passion qui l'anime depuis l'enfance : "raconter des histoires modelées dans la terre".

    Après quatre ans d'études de la céramique à l'Ecole de la Cambre à Bruxelles et deux ans de stage aux usines Cérabel à Baudour, il installe son atelier dans un coin de la ferme d'Agbiermont à Nodebais en 1952.

    Dans ce lieu ouvert à tous, il partage son temps entre son métier de céramiste et l'accueil de visiteurs et d'amis venus de tous les horizons.

    Soucieux de sortir de leur isolement les jeunes et les moins jeunes des villages environnants, Miqui s'est efforcé d'impliquer les uns et les autres dans des activités culturelles créatives. Dès 1953, se succèdent spectacles, concerts et conférences dont il est l'illustre et inlassable orchestrateur.

    L'oeuvre de Max van der Linden se déploie tout au long de la seconde moitié du vingtième siècle. Guidée par un sens très large du sacré, ancrée dans la vie quotidienne et dans la ruralité, elle aborde fréquemment des thèmes tels que la musique, la solitude, la mort, l'angoisse devant les mutations chaotiques ou menaçantes du monde contemporain. Il y demeure toutefois l'évocation discrète d'une autre issue à travers un geste de solidarité, une rencontre par-delà les conventions.

    Ce message selon lequel, chacun à sa manière est sacré et nécessaire au devenir de l'humanité, Miqui s'est efforcé de l'exprimer, durant près de trente ans, au travers des spectacles et expositions organisées dans le cadre des Fêtes de la Saint-Martin à Tourinnes-la-Grosse.

    Le baron Max van der Linden s'est éteint le 25 novembre 1999. Une asbl porte son nom et s'efforce d'assurer la pérennité de ses oeuvres.

    maxvenderlinden.jpg

     

     

     

     

     

  • Pas de rage taxatoire au conseil communal de Beauvechain

    On n'a pas constaté de rage taxatoire lors de la dernière séance du conseil communal de Beauvechain. On a juste enregistré l'absence de Claude Snaps de l'opposition qui participe rarement aux conseils où figurent les finances à l'ordre du jour.

    Il est vrai que les nombreux points de cet ordre du jour se rapportaient  comme nous l'avions annoncé dans le courant de la semaine aux taxes pour les exercices 2014 à 2018. Toutes ont été votées à l'unanimité des membres présents. Comme l'a souligné  Marc Deconinck, bourgmestre, malgré les nombreux investissements enregistrés au cours des derniers exercices, la taxe additionnelle à l'impôt des personnes physique reste depuis 20 ans à 6% et la taxe additionnelle au précompte immobilier se tient à 1700 additionnels. Les recettes fiscales par habitant de Beauvechain s'élèvent donc à 580€ contre 690€ payés en moyenne par les habitants des autres communes de la Province. A noter que les autres taxes se rapportent essentiellement à la collecte et au traitement des déchets. Globalement rapporte le bourgmestre, le coût par habitant ne devrait pas excéder 70€ ce qui classe la commune de Beauvechain parmi les communes les moins taxées du Brabant Wallon. 

     

    Claude-Snaps-300x82.jpg

  • Psallentes animera une messe grégorienne à Tourinnes-la-Grosse ce 2 novembre

    La messe des fidèles défunts qui  sera célébrée cette année ce samedi 2 novembre à 19 h 00 en l'église Saint-Martin de Tourinnes-la-Grosse sera grégorienne. En effet, dix-huit choristes se produiront au cours de l'office et on pourra écouter en solo Hendrik Vanden Abeele directeur musical de Psallentes. 

    A propos de Psallentes (ceux qui chantent)

    Psallentes est un ensemble grégorien fondé en 2000 par Hendrik Vanden Abeele. Psallentes et ses chanteurs professionnels explorent l'essence du chant grégorien à travers les différentes époques de l'histoire. Une attention particulière est accordée au chant grégorien du bas Moyen-Age et de la Renaissance. la compréhension en est alimentée par une étude basée sur la pratique, telle qu'elle est menée par Hendrik dans le cadre de son projet de doctorat sur la pratique de l'exécution du chant grégorien du bas Moyen-Age à l'Université de Leiden.

    Psallentes réalise de nombreux projets "solo" parmi lesquels le très apprécié Memorabilia, une évocation de l'office du bas Moyen-Age pour la fête de la Sainte Trinité, et sa suite, le pén&étrant Gesta Sancti Lamberti.

    Psallentes s'est produit sur de nombreuses scènes, petites ou grandes, à travers l'Europe, du modeste festival Laus Polyphoniae et Oude Muziek Utrecht ou encore par le spectacle promotionnel REMA à Valence. 

    Depuis 2007 Psallentes a son pendant féminin.

    Une belle soirée en perspective.

    psallentes_d01_01.jpg.h380.jpg.568.jpg

  • Triste dimanche pour les "Aviateurs"

    Décidément, ce dernier dimanche n'a pas été bénéfique pour nos deux équipes de football.

    En Provinciale 3A, les aviateurs ont pataugé en début de rencontre et Linter ouvrait la marque à la vingtième minute La fin de période voit les locaux se réveiller et peu après les citrons, Kerkouche égalise ( 53e) Aussitôt après, Robert donne l'avantage aux locaux. Entre-temps, Linter revient au score sur une erreur défensive, mais grâce à la conversion d'un penalty par Robert, les aviateurs reviennent à la marque. A trois minutes de la fin Linter égalise. Vu la nette victoire de Jodoigne, les bleus se retrouvent à la 5ème place avec 17 points.

    En Provinciale 4A, le derby contre Archennes-Pécrot n'a pas été bénéfique aux aviateurs. Pourtant le match fut équilibré, chaque team s'attribuant une mi-temps. Malgré un vent de dos pour les Beauvechainois, ceux-ci ne parviennent pas à déflorer la marque avant la pause. En seconde mi-temps, Archennes met le paquet mais se fait surprendre en contre par Snaps. La partie s'équilibre quelque peu et un quart d'heure avant le coup de sifflet final, Archennes égalise. Un nul logique pour une rencontre de petite facture.

  • 48ème Fêtes de la Saint-Martin, J-10

    Les fêtes de la Saint-Martin, c'est l'histoire d'une passion. La passion d'un village, née de celle d'un homme : Max van der Linden, céramiste de renommée mondiale, disparu en 1999. Max créa en 1965, les Fêtes de la Saint-Martin, le premier parcours d'artistes de Belgique était né.

    48 ans plus tard, la passion est toujours là. Village convivial de l'est du Brabant wallon perché sur sa colline, Tourinnes-la-Grosse et ses habitants accueillent chaque année en novembre plus de 25.000 visiteurs venant de Bruxelles, de toute la Wallonie, de Flandre, voire de l'étranger parfois pas très proche.

    Les fêtes de la Saint- Martin, c'est une très grande balade culturelle alliant découvertes artistiques et beauté des paysages et du patrimoine architectural. Cet événement culturel de premier plan promeut notamment l'art contemporain à travers un ensemble d'expositions et d'installations par des plasticiens reconnus.

    Du dimanche 10 novembre au dimanche 1er décembre 2013, les 48emes fêtes perpétueront sans nul doute les grandes traditions de "partage du beau", de rencontres et d'échanges légués par Max van der Linden.

    Voici un aperçu du vaste programme de ce mois festif.

    - "Le Milieu du Monde". Expositions d'art contemporain. Commissaire David de Tscharner (Suisse). Résidences d'artiste :Maroussia Rebecq (France) et Joëlle Bacchetta (Suisse); 

    - parcours spécial Max van der Linden;

    - ateliers et parcours d'artistes : plus de 150 artistes exposeront dans plus de 80 lieux;

    - "L'oiseau bleu" de Maurice Maeterlinck. Un grand spectacle collectif haut en couleurs, avec plus de 150 acteurs, choristes et musiciens. Adapté pour Tourinnes par Muriel Clairembourg; 

    - concerts de musique de chambre et autres animations.

    Arts plastiques, musique, danse, théâtre, les Fêtes de la Saint-Martin c'est l'art total.

    Les Amis de Tourinnes espèrent vous croiser au détour d'un domicile d'artiste ou de toute autre manifestation.

    Un programme complet et détaillé sur www.tourinnes.be 

    A demain pour d'autres infos sur cette manifestation.

  • Le barrage aux OFNI's et le retour des épinoches dans la Néthen.

    Le projet de lutte contre les Objets Flottants Non Identifiés (OFNI's) a  été expérimenté récemment, soit du 8 au 18 octobre dans le cadre des actions du contrat de rivière Dyle-Gette. Ce projet consistait en l'installation d'un barrage flottant placé sur la Néthen à Hamme-Mille. Parmi les déchets retenus par cet ouvrage notons des canettes et bouteilles en plastique. les canettes de bière y avaient la majorité comparées aux canettes de soda. Un autre barrage installé à Tourinnes-la-Grosse n'a pas permis d'enregistrer des résultats significatifs, le courant trop fort a poussé les déchets sous le barrage. Les objets ainsi recueillis ont été enlevés par les services communaux. Pour l'édilité beauvechainoise, ces mesures sont importantes pour sensibiliser les habitants et spécialement les riverains, mais ce qui est décisif, ce sont des mesures structurelles et de grands travaux permettant de clarifier l'eau de la Néthen. D'importants travaux d'égouttage ont été réalisés récemment dont coût 2645622€,les grands collecteurs 7835629€ hors TVA, la station d'épuration d'Hamme-Mille 3401400€ hors TVA et l'égouttage programmé rue Deprez, rue de Mélin et avenue du Centenaire (600.000€).

    Plus optimistes les propos de Vincent Bulteau, conseiller local environnement "La preuve de l'efficacité de ces mesures pour purifier l'eau des cours d'eau à Beauvechain, c'est le retour en nombre des épinoches. Leurs prédateurs sont les martins-pêcheurs. L'an dernier on en avait bagué deux à Nodebais. Cette année, malgré le dur hiver, quatorze martins-pêcheurs dont treize jeunes ont été bagués. 

  • Pascale SMEESTERS de Hamme-Mille primée au Festival Nature Namur

    Le jury du 19e Festival Nature Namur (vidéo-cinéma-photo) a décerné à Pascale Smeesters, 22 ans  de Hamme-Mille son grand prix du court métrage pour son film "SENS"

    Pascale Smeesters se met en scène dans un film tourné en Belgique et en France, dans le massif de la Chartreuse et dans les Cévennes. Elle s'y met en scène discrètement, filmée par son ami Bao Long Dang Van, non pas avec une caméra, mais avec un appareil photo reflex qui étonnamment donne des images de meilleure qualité que certaines caméras. Un piano qui diffuse du Ravel complète la technique. 

    Ce film de 5 minutes et quelques secondes montre une main qui tâte un tronc, la bouche qui croque une mûre, une oreille attentive au chant des oiseaux... En voix off, "la nature m'appelle" dit Pascale qui livre de brèves réflexions incitant entre autres les spectateurs à découvrir la nature tout en lui ouvrant tous grands leur cinq sens. 

    Qui est Pascale Smeesters.

    Pascale étudie la philo et est actuellement en 2nd master "éthique et politiques publiques". Depuis l'adolescence, elle s'intéresse de près au cinéma et elle rêvait même de devenir comédienne. Depuis l'âge de 15 ans elle a développé les stages, formations, essais de courts métrages et de documentaires. Voici 2 ans elle a participé au concours "A films ouverts" consacré à l'interculturalité et s'est vue décerner le prix du jury pour un autre court métrage "Un monde à découvrir".

    "Envolée" son troisième court métrage sera présenté en novembre aux Fêtes de la Saint-Martin de Tourinnes (Chez Pierre-Etienne de Fays, rue de Beauvechain, 24). 

     

    pascale smeesters.jpg

  • Aux professionnels de l'HORECA

    Vous êtes actif dans le secteur de l'Horeca?

    Vous avez certainement à coeur de préparer des repas savoureux quotidiennement. Mais ce que vos clients exigent au premier chef c'est évidemment qu'ils soient sains. Il y a un certain nombre d'obligations auxquelles vous devez satisfaire pour être en règle en matière de sécurité alimentaire et d'Hygiène.

    La cellule de vulgarisation de l'Afsca organise une série de formations sur mesure gratuites.

    Les formations ce déroulent de 13 à 17 h 00.

    Les participants à ces formations recevront par la suite une attestation nominative qui pourra servir de preuve de participation à une formation légalement prévue pour chaque entreprise du secteur alimentaire.

    La prochaine formation pour le Brabant Wallon aura lieu le mercredi 6 novembre prochain sur le site de Louvain-la-Neuve, Place Agora, 19, auditoire AGOR03

    Infos et inscriptions www.afsca.be/celluledevugarisation.